GeekAndTrip

Nijo-jo, le château de Kyoto

Lors de notre séjour sur Kyoto, nous avons découvert le château de Nijo. Situé en plein centre de la ville, il est accessible par de nombreux bus passant par la gare de Kyoto, ainsi que par le métro.

Le prix de la visite est de 600 yens, ce qui peut paraître élevé au premier abord, mais ce prix est largement justifié. L’intérieur, bien que vide comparé à nos châteaux de la Loire, est magnifique et nous fait voyager dans le temps. On retrouve la même ambiance que certains drama historiques japonais.

Le château de Nijo, construit à partir de 1601 et terminé en 1626, avait pour fonction initiale de servir de garnison. Il fit office de résidence temporaire des shoguns Tokugawa lors de leur visite à Kyoto, capitale de l’époque.

Le terme shogun désigne le général, traduit par « grand général pacificateur des barbares ». Ce terme était utilisé pour désigner le représentant du pays jusqu’au XIXème siècle.

Pour les adeptes de la balade à vélo ou à pieds, il est possible de faire le tour extérieur des remparts, bordés par les douves et les larges allées piétonnes.

L’entrée du château est très discrète comparée à la véritable entrée quelques mètre plus loin, appelée porte Karamon, marquant l’entrée du premier palais Ninomaru. La porte est magnifiquement décorée et très détaillée. Un vrai plaisir de prendre du temps à observer les animaux taillés dans le bois et peints avec des couleurs chatoyantes.

La seconde cour du château est constituée du palais et de son jardin, entouré par un mur d’enceinte. La visite se poursuit par le palais ou l’on doit se déchausser. L’intérieur ne peut pas être photographié afin de ne pas endommager les nombreuses peintures murales sur les portes coulissantes représentant des tigres, des grues et des arbres. Les grandes pièces en tatamis se succèdent avec des peintures de plus en plus belles, prévues pour recevoir les visiteurs par ordre d’importance politique.

Le parquet « rossignol » a beaucoup de charme avec ses bruits d’oiseaux dès que l’on pose le petit orteil. Le sol avait pour mission de faire du bruit au moindre pas pour prévenir les espions éventuels.

En arpentant les couloirs, il ne faut pas hésiter à lever la tête. Le bois est sculpté quasiment à chaque endroit.

La visite se termine par les appartements du Shogun, qui ne laissait entrer que les femmes, en particulier les geishas attitrées au Shogun.

La visite du jardin est également très agréable avec un style typique des jardins japonais : pierres, étangs, cascades, cerisiers, ponts en pierres,… Il doit être magnifique pendant la saison des Momiji ou pendant la floraison des cerisiers.

Voici le lien officiel du château de Nijo pour tous les renseignements touristiques : cliquez-ici

A propos de l'auteur Afficher tous les articles Site internet

Audrey

La Geekette, née en 1987, pixellisée par Mario en 1995, puis remodélisée par World Of Warcraft en 2009, aime principalement coder la nuit et attraper des peluches dans tous les games center...absolument toutes...

Phrase favorite : "Là !! y'en a encore une! Viens vite !"

2 commentairesLaisser un commentaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *